JIRAIYA

Jiraiya l'ermite aux crapauds

Jiraiya (ou Jiraya) est l’un des trois ninjas légendaires du village caché de Konoha. Les deux autres étant Tsunade et Orochimaru. Le trio s’illustra lors de la deuxième grande guerre ninja, où ils combattirent avec succès grâce à leurs dons hors du commun, notamment contre Hanzô de la salamandre, chef du village d’Ame du Pays de la Pluie, qui leur attribua le qualificatif de « ninjas légendaires » en reconnaissance de leur prouesses.
Par la suite Jiraiya se fit connaître en tant qu’ermite des crapauds après un long séjour sur le mont Myôboku, où il apprit les techniques et l’art du combat des grenouilles. La révélation d’une ancienne prophétie poussa ensuite Jiraya à parcourir le monde en quête d’un savoir qui pourrait sauver l’humanité. Il consigna ses réflexions et ses diverses expériences dans ses différents romans, avant de les transmettre finalement à son disciple et filleul Naruto Uzumaki.
Dans la culture littéraire japonaise, Jiraiya est le personnage principal d’un conte bien connu, intitulé : « Jiraiya Goketsu Monogatari », qui peut être traduit par « La légende du galant Jiraiya ». Son histoire est très populaire, notamment grâce à ses nombreuses représentations dans le Kabuki, le théâtre traditionnel japonais. On comprend maintenant pourquoi le Jiraiya de l’univers de Naruto aime autant les entrées en scène théâtrales !
Jiraiya était le chef d’un puissant clan de guerriers vivant sur l’île Kyushu. Après l’unification du Japon féodal, les services de son clan n’étaient plus sollicités par les seigneurs locaux (les Daimyô) et la caste des samouraïs périclita rapidement. Jiraiya partit alors vers le Nord avec quelques-uns de ses plus fidèles guerriers. Les autres membres de son clan restèrent sur l’île Kyushu et devinrent des fermiers. Jiraiya et ses compagnons s’établirent dans la province d’Echigo sur l’île Honshu.
Pour survivre, ils se muèrent en voleurs, mais en respectant toujours l’esprit chevaleresque attaché à la caste des guerriers. Ainsi, ils détroussaient les riches et les puissants pour partager leurs butins avec les pauvres gens de la région. La joyeuse bande de voleurs prospéra pendant quelque temps. Mais un jour, alors que Jiraiya se promenait seul au pied du mont Miyoko, un épais brouillard l’enveloppa. Incapable de retrouver son chemin, il se perdit et finit par grimper sur le sommet du mont sacré pour obtenir une vue dégagée sur les environs. Se faisant, il rencontra un ermite immortel qui l’initia à une forme de magie naturelle très rare, donnant à Jiraiya le pouvoir de se transformer en crapaud géant. De retour chez lui, il réussit à vaincre rapidement tous ses ennemis grâce à ses nouveaux talents. Il rétablit ainsi l’ordre et fit régner la justice dans toute la région.
Il rencontra alors Tsunade, une belle et jeune femme qui maîtrisait la magie des escargots, et qui était capable de se transformer en escargot géant. Ils tombèrent amoureux et se marièrent sans plus tarder. Ils vécurent heureux jusqu’au jour où le plus proche disciple de Jiraiya, Yashagoro, fut ensorcelé et possédé par un serpent, qui utilisa le jeune homme pour devenir le disciple de Jiraiya. Yashagoro devint par là-même fort habile dans la magie des serpents. Il prit alors le nom d’Orochimaru, qui signifie littéralement « Serpent géant ».
Un jour, possédé par la jalousie, Orochimaru se transforma en un énorme reptile pour attaquer son maître, qu’il enviait depuis si longtemps. Jiraiya et Tsunade luttèrent contre le serpent géant, mais les deux héros succombèrent au terrible venin du monstre et ils tombèrent dans l’inconscience. Fort heureusement, un autre disciple de Jiraiya avait assisté au combat et lorsque qu’Orochimaru s’éloigna, il les secourut in extremis.
Malheureusement pour nous, la légende du galant Jiraiya se termine abruptement sur cette dernière scène, sans aucune autre forme de conclusion !


Extrait du livre Les influences culturelles dans le manga Naruto, à travers la mythologie et l’histoire du Japon, J.M. Montsalvat, 2021.

Pour plus d’info, voir la boutique en ligne.

Crédit photo : Utagawa Kuniyoshi, Public domain, via Wikimedia Commons