L’ÂNE DE SHANKARAN PILLAI

Shankaran Pillai

Shankaran Pillai est un personnage imaginé par Sadhguru, de son vrai nom Jaggi Vasudev (1957-), yogi populaire en Inde. Il utilise généralement ce personnage pour faire comprendre certaines situations de la vie humaine avec humour. Voici l’une des ses histoires.

Shankaran Pillai travaillait dur tous les jours, ce qui lui causait beaucoup de fatigue. Il décida donc d’acheter un âne pour alléger son labeur. Il se rendit chez son voisin et lui demanda s’il possédait un âne à vendre. Ce dernier lui répondit qu’il en avait justement un qui ferait très bien l’affaire. : « Vous voyez cet âne là-bas ?
– Oui, répondit Shankaran Pillai.
– Eh bien, c’est un âne très sensible ! Vous ne pouvez ni le battre ni dire de grossièreté en sa présence. Il ne supporte pas d’être maltraité !
– Ah, mais c’est exactement ce qu’il me fallait ! Ça me fatiguerait encore plus de devoir battre cet âne à longueur de journée pour le faire obéir ! s’exclama Shankaran Pillai. Un âne sensible, ça me plaît beaucoup, conclut-il.
– Parfait, mais vous vous doutez qu’un âne de cette qualité coûte plus cher qu’un âne bête et borné… rétorqua le vendeur.
– Oui, j’en ai bien conscience, votre prix sera le mien ! Approuva Shankaran Pillai. ». Et l’affaire fut conclue. Shankaran Pillai rentra chez lui le soir venu avec l’âne. Le lendemain matin, Shankaran Pillai alla chercher son âne qui avait passé la nuit dans la grange. Il lui dit : « Bonjour mon ami ! C’est l’heure d’aller travailler. S’il te plaît, suis-moi, nous allons au champ. ». Mais l’âne ne bougea pas d’un centimètre. Shankaran Pillai répéta sa demande : « S’il te plaît, allons-y ». Pas de réponse. Alors, il s’agenouilla et pria l’âne de le suivre. Toujours rien ! Shankaran Pillai ne savait plus quoi faire, car cet âne sensible ne supportait d’être ni bousculé ni insulté… En désespoir de cause, Shankaran Pillai retourna voir son voisin qui lui avait vendu l’animal et lui expliqua le problème : « Vous voyez, j’ai demandé à l’âne de me suivre, je l’ai prié de me suivre, je l’ai supplié de me suivre. Aucune réponse ! Que suis-je censé faire ? .
– Vraiment ? Dans ce cas, laissez-moi lui parler un instant je vous prie.
– Avec plaisir, répondit Shankaran Pillai soulagé. ». Et les deux hommes partirent ensemble voir l’âne. Arrivé dans la grange, le voisin de Shankaran Pillai ramassa un énorme bâton, s’approcha de l’âne et lui asséna un violent coup sur la tête, jeta le bâton puis lui dit : « Viens. » ; et l’âne le suivi immédiatement. Shankaran Pillai devint furieux : « Vous êtes fou ! Vous aviez dit que c’était un âne sensible… La façon dont vous avez frappé cet animal… Moi-même, je n’ai jamais frappé un animal de cette manière de ma vie !
– Non, non, non. Oui, il est très sensible. Mais d’abord, vous devez attirer son attention ! ».

Source : Chaîne YouTube Sadhguru Français

Tag(s) associé(s):