LE MEURTRE DE FAFNIR

Fafnir

« La chanson des Nibelungen » est une épopée médiévale vraisemblablement écrite entre les XIIe et XIIIe siècle. Composée de trente-neuf chants, elle regroupe plusieurs légendes germaniques anciennes, dont celle de Siegfried et du féroce dragon Fafnir.

Siegfried, héros venu du Nord, fait la connaissance du nain Regin, maître forgeron. À sa demande, le nain lui dévoile certains secrets occultes et lui fabrique une épée extraordinaire. Regin révèle également à Siegfried qu’il a un frère appelé Fafnir, qui fut transformé en dragon après avoir assassiné leur père pour s’emparer du trésor des Nibelungen (« Ceux du monde d’en bas » ou « Ceux de la brume »), terme qui désigne les nains des légendes germaniques. Ils possèdent de grandes richesses tirées des mines situées sous les montagnes, là où ils ont coutume de vivre la plupart du temps. Le terrifiant dragon Fafnir vit dans une grotte de la forêt. Dans ce lieu sombre, il conserve jalousement ses richesses. Regin incite Siegfried à combattre la bête féroce afin de récupérer le trésor des Nibelungen. Siegfried part en forêt retrouver le monstre et reçoit une inspiration d’Odin. Il décide de creuser un trou sur le chemin qu’emprunte le dragon pour aller boire l’eau de la rivière, afin de s’y cacher. Lorsque la bête quitte enfin son antre et descend à la rivière, Siegfried tapit dans la fosse, lui transperce le cœur. Avant de mourir, Fafnir lui rappelle la malédiction qui pèse sur le trésor des Nibelungen. Ayant tout observé de loin, Regin demande à Siegfried de lui rôtir le cœur du dragon. Il obéit et une goutte de sang brûlant tombe sur son doigt, qu’il suce pour atténuer la douleur. Dès lors, il comprend le langage des oiseaux. Deux mésanges sur la branche d’un arbre l’avertissent que Regin veut le tuer pour s’emparer du trésor. Une lutte s’engage alors entre le héros et le nain, et finalement Siegfried coupe la tête de Regin. Pendant le combat, le sang du cœur de la bête s’est répandu sur les mains de Siegfried, qui deviennent dures comme de la pierre. Il se baigne alors complètement dans le sang du dragon et devient invulnérable, sauf à un endroit situé entre ses épaules et où une feuille de tilleul est tombée…

Tag(s) associé(s):