Symbolisme

El Sueño de la Hija

Le langage symbolique serait le véhicule privilégier des réalités spirituelles. Pour les Anciens, il était un moyen de contemplation globale et immédiate des réalités suprasensibles au-delà du mental humain. Les maîtres passés voyaient dans le symbole une descente de la grâce divine dans le monde des hommes et en même temps un point d’appui pour s’élever vers les mondes divins. Dans ce contexte, la poésie a joué un rôle fondamental… Continuer de lire El Sueño de la Hija

Le centre du cercle

Le centre du cercle

Pour comprendre le monde spirituel tel qu’il est envisagé dans les traditions authentiques, il faut revenir sur la doctrine des trois mondes. Les anciennes traditions de l’humanité s’accordent sur la composition ternaire de l’être humain, constitué d’un corps physique, d’une âme et d’un esprit. De la même manière, le cosmos, c’est-à-dire l’ordre de l’univers selon l’étymologie grecque ancienne, est composé de trois mondes hiérarchiques : le monde des corps physiques ou matériels, le monde des formes psychiques ou subtiles… Continuer de lire Le centre du cercle

Les trois humanités

Les trois humanités

Disons le tout de suite, tous les textes sacrés nous parlent d’une seule et même humanité pour le cycle actuel, en dépit des divagations « new-age » qui opposent artificiellement plusieurs humanités qui coexisteraient aujourd’hui tant bien que mal sur notre terre. Selon ces courants de pensée, qui reposent entièrement sur des théories fantaisistes du XIXe siècle (voir Helena Blavatsky, Annie Besant, Rudolf Steiner, etc.), il y aurait les « adamiques », les « reptiliens », les « portails organiques »… Continuer de lire Les trois humanités

Rêve éveillé

Rêve éveillé

La doctrine des états multiples de l’être affirme que l’être intégral que nous sommes réellement se déploie simultanément dans les trois dimensions spirituelle, psychique et corporelle à travers une multitude d’états. Ces états sont des manières d’être différentes de l’être unique que nous sommes. Concrètement, cela signifie que je suis un être complet qui se manifeste dans l’état humain, où ma conscience se trouve actuellement « enfermée »… Continuer de lire Rêve éveillé

Tchen jen, l'homme véritable

Tchen-jen, l’homme véritable

Dans le Taoïsme, l’expression « tchen-jen » désigne l’homme véritable, celui qui suit les principes du « Dao » et avec lequel il est en parfaite harmonie, par opposition à l’homme ordinaire (« xiao-jen ») qui ignorant les lois qui régissent l’univers se noie dans les apparences mondaines et les changements incessants des phénomènes. Pour le maître taoïste Tchouang-tseu (369-286 av. J.-C ) : « Quiconque possède un équilibre parfait… Continuer de lire Tchen-jen, l’homme véritable

Iboga, bois sacré

Iboga, le Bois Sacré

De nos jours, il existe en Afrique des traditions spirituelles toujours vivantes et qui continuent à transmettre une initiation authentique, en dépit des ravages de l’occidentalisation de la mentalité africaine. C’est le cas de l’initiation à l’Iboga ou « Bois Sacré », une plante aux effets puissants et uniques qui poussent principalement dans les forêts du Gabon. La tradition « bwiti » est intimement liée à la découverte du pouvoir… Continuer de lire Iboga, le Bois Sacré

fo-hi, dragon céleste

Fo-hi, la sagesse chinoise

Le sage Fo-hi est un personnage mythique considéré par la tradition chinoise comme le premier empereur de Chine dont le règne se serait étendu de 3468 à 2952 av. J.-C. Cette période de plusieurs siècles indique qu’il s’agirait ici avant tout d’un cycle particulier de la tradition chinoise pendant lequel elle aurait été adaptée à la nouvelle mentalité humaine alors émergente. Pour conserver et transmettre à ses contemporains et aux générations à venir… Continuer de lire Fo-hi, la sagesse chinoise

La grâce divine Article mis en avant

La grâce divine

Une des premières choses que fait un guide spirituel lorsqu’il initie un nouveau disciple, est de le rattacher directement au Principe suprême, quelque soit le nom qu’il porte dans la tradition considérée : Allah, Dieu le Père, « YHWH », Brahma, le Tao, etc. Dans cette optique, le maître extérieur n’est qu’un compagnon sur la Voie et même s’il est éminemment un représentant de Dieu sur le plan humain… Continuer de lire La grâce divine