Susanô dieu de la mer et des tempêtes

SUSANÔ

Susanô est le nom du troisième pouvoir conféré à tout possesseur d’une paire de pupilles très spéciale, dénommée Mangekyô Sharingan dans l’univers de Naruto, et qui signifie « Kaléidoscope de l’œil copieur tournoyant ». Seule une poignée de membres du clan Uchiwa a été capable d’utiliser cette technique au prix de nombreux sacrifices.
Concrètement, le Susanô permet de créer une sorte de gigantesque guerrier spectral en armure et en armes dans son stade d’évolution ultime. Le ninja utilisateur s’insère littéralement dans le corps de ce guerrier bénéficiant par là même de sa protection, et d’où il peut contrôler ses mouvements et ses attaques.
Dans le shintoïsme, Susanô est le Kami (dieu) de la mer et des tempêtes, frère d’Amaterasu, déesse du soleil et du jour, et de Tsukuyomi, dieu de la lune et de la nuit. Tous les trois étant nés d’une ablution lustrale du dieu créateur Izanagi à l’embouchure du fleuve Tachibana, à son retour d’un voyage dans le monde des morts (Yomi). Amaterasu apparut quand Izanagi versa de l’eau sur son œil gauche, puis Tsukuyomi lorsque l’eau coula sur son œil droit, et enfin Susanô quand il versa de l’eau sur son nez.
Dans le Kojiki, recueil des mythes fondateurs du Japon, il est dit que Susanô harcela son père pour obtenir la permission d’aller à Yomi rendre visite à Izanami, l’épouse d’Izanagi. Son père le chassa, excédé par cette demande déplacée. Susanô partit alors rejoindre sa sœur Amaterasu dans la haute plaine du paradis (Takamagahara) pour officiellement la saluer. Pourtant, il accumula les méfaits, ravagea les rizières en détruisant les digues et en comblant les fossés, répandit des déjections immondes et écorcha un poulain avant de le placer dans la maison de sa sœur. Excédée par ces actes abjectes, Amaterasu se retira dans une caverne, entraînant une nuit perpétuelle et de nombreuses catastrophes (voir à Amaterasu).
Pour expier ses fautes, les dieux décidèrent de le chasser du ciel. Descendu sur terre, Susanô se réfugia en Izumo, une ancienne province du Japon, où il vainquit Yamata no Orochi, le « Serpent-Dragon géant à huit têtes », à l’aide de son épée Totsuka ou « Épée portée par dix mains ou longue de dix mains » qu’il détenait de son père Izanagi. Il découvrit du même coup l’épée Kusanagi, « Épée coupeuse d’herbe », dans la queue du monstre mort et l’offrit à sa sœur en signe de réconciliation.


Extrait du livre Les influences culturelles dans le manga Naruto, à travers la mythologie et l’histoire du Japon, J.M. Montsalvat, 2021.

Pour plus d’info, voir la boutique en ligne.

Crédit photo : Utagawa Kuniyoshi, Public domain, via Wikimedia Commons