Apollon

APOLLON PHÉBUS

Apollon est l’un des dieux les plus énigmatiques du panthéon grec. Dieu de la lumière sous le nom d’Apollon Phébus (« brillant, rayonnant », du grec ancien Φοῖβος), messager de Zeus, patron des devins et des prophètes sous le nom d’Apollon Hyperboréen, il est également connu comme dieu des purifications et de la guérison, et protecteur des arts. Dans ce dernier sens, il est le conducteur des neuf muses : poésie, chant, musique, danse, rhétorique, comédie, tragédie, histoire, astronomie. On le représente souvent avec un arc et des flèches ainsi qu’une lyre. Bâtisseur du temple de Delphes, Apollon fit inscrire sur son fronton une sentence célèbre : « Connais-toi toi-même ». Tous ces aspects concourent à faire d’Apollon un dieu des plus mystérieux.

Le mythe grec du dieu Apollon commence par une infidélité, celle de Zeus qui fut séduit par la belle Léto, déesse de la nuit. Lorsque Héra, déesse du mariage et de la fécondité, épouse de Zeus, apprit que Léto attendait un enfant du maître de l’Olympe, sa colère éclata. Elle gagna les autres dieux à sa cause et ensemble ils réussirent à le ligoter. Mais Zeus se dégagea et enchaîna à son tour Héra. À la demande des autres dieux qui ne supportaient plus ses cris de douleur, Zeus consentit à la libérer en échange d’un serment de fidélité. Héra, tenue par son engagement, reporta toute sa colère sur Léto et son futur enfant. Elle interdit aux hommes et aux dieux d’apporter leur aide à Léto, qui erra pendant sept mois sans trouver d’asile. Insatisfaite et folle de rage, Héra lança le serpent géant Python, surgit des profondeurs de la terre, à la poursuite de Léto. Mais la déesse de la nuit lui échappa et gagna l’île désertique d’Astéria (« l’étoilée », du grec ancien Ἀστερία), nom de la sœur de Léto qui fut transformée en monticule rocheux après s’être jetée dans la mer pour échapper aux avances de Zeus. Sur Astéria, Léto put accoucher en toute sécurité au pied de l’unique palmier de cette île aride. Après sept jours de souffrance, elle donna naissance à des jumeaux, Artémis, déesse de la nature sauvage, de la chasse, des accouchements et de la Lune, et Apollon. Tout juste sorti du ventre de sa mère, Apollon déclara : « Que l’on me donne une lyre et un arc, et je transmettrai aux hommes les desseins infaillibles de Zeus ». Le maître des dieux l’ayant entendu lui envoya une lyre à sept cordes, un arc et des flèches spécialement fabriqués par Héphaïstos, le dieu des forgerons, ainsi qu’un char tiré par deux puissants cygnes. En sept jours, Apollon se libéra de ses langes, et en quelques semaines, il devint suffisamment grand et fort pour quitter l’île d’Astéria sur son char afin de révéler aux mortels leur destin et les intentions de Zeus. À son départ, l’île désertique devint luxuriante et fût désormais appelée Délos (« visible, clair, évident, manifeste », du grec ancien Δῆλος).

À suivre…

Source : Les Grands Mythes – Arte tv – Episode n°6 : Apollon.